Quand prendre le départ?

Quand on marche NOBO, c’est à dire du Mexique vers le Canada, le chemin est barré au sud par une première chaine de montagne, la Sierra Nevada, qu’il faut attaquer après la fonte des neiges, à la fin du printemps. Au nord, on rencontre ensuite la chaine des Cascade Mountains, qu’il faut avoir traversé avant la chute des premières neiges, au début de l’automne. Ce sont ces deux bornes, peu mobiles dans le temps, qui définissent la saison pendant laquelle on peut marcher le PCT.

Quand attaquer la Sierra

Pour que le PCT reste de la randonnée et ne se transforme pas en alpinisme, il faut impérativement attaquer la Sierra après la fonte des neiges. Typiquement on considère qu’il faut quitter Kennedy Meadows vers le 15 juin, pas avant. Mais tout dépend bien sûr des chutes de neige de l’année, et pour ça il faut se renseigner en temps réel. Certaines années de fort enneigement, il sera impossible de passer même au cœur de l’été (ça a été le cas en 2017 et en 2019 où beaucoup de thru-hikers on dû contourner cette section). Les années d’enneigement normal, si vous partez au bon moment, les seuls endroits où vous aurez de la neige seront les passages de cols – il y en a 12 au total – et pour passer en toute sécurité il suffira de prendre son temps, de bien assurer chacun de ses pas et de passer aux heures où la neige est encore dure. En général, cela veut dire qu’il vaut mieux négocier les cols aussi tôt que possible le matin. Quand la neige est trop molle on glisse, on s’enfonce et en fonction de ce qu’il y a dessous on peut se blesser. Dormir le plus près possible du col et attaquer l’ascension le lendemain matin vers 4h30 – 5h est une stratégie qui paie à tous les coups.

Quand partir de Campo

C’est la date à laquelle on quitte Kennedy Meadows pour attaquer la Sierra qui va dicter la date de départ de Campo!
Admettons que les chutes de neige aient été dans les normales saisonnières. Vous prévoirez donc de quitter Kennedy Meadows le 15 juin au matin. On peut faire une pause à Kennedy Meadows, on n’est pas obligé de partir sitôt arrivé. Le temps de prendre un peu de repos après le désert et avant les hauts sommets de la Sierra, le temps de faire son ravitaillement, d’acheter les quelques pièces qui manquent à l’équipement, et peut-être le temps de se trouver des compagnons de route avec qui faire équipe dans la Sierra… disons 2 jours de repos complet. Vous prévoirez donc d’arriver le 12 en milieu ou en fin de journée (préparez vous au tonnerre d’applaudissements qui vous accueillera lorsque vous arriverez au General Store!)
A partir de là, il faut bâtir votre planning à rebours. 702 miles séparent Kennedy Meadows de Campo, le point de départ du PCT. En évaluant grossièrement votre rythme de marche, vous saurez quand prendre le départ pour être à Kennedy Meadows à la mi-Juin. N’oubliez pas que la première semaine doit se faire sur un rythme très lent avec peu de kilométrage quotidien (voir la page consacrée à ce sujet) et pensez bien à intégrer dans vos calculs les jours de repos (zeros et/ou neros) que vous prendrez. Bien sûr ce calcul sera un peu approximatif mais ça n’a pas d’importance, sur le PCT on n’est pas à 3 ou 4 jours près. Gardez juste à l’esprit qu’il vaut mieux quitter Kennedy Meadows un peu trop tard qu’un peu trop tôt.

En 2018, année où j’ai marché le PCT, il a particulièrement peu neigé: les chutes enregistrées étaient environ de 60% des normales saisonnières.
Je suis parti de Campo le 1er mai au matin et je suis arrivé à Kennedy Meadows le 9 juin en milieu de matinée, soit 40 jours après mon départ, avec deux zeros à Warner Springs (si vous voulez savoir pourquoi je me suis arrêté deux jours complets à cet endroit là, vous pouvez lire l’article que j’ai écrit pour le magazine Outside ou consulter la page « Commencez lentement« ), un nero à Idyllwild, un zero à Big Bear Lake et un nero à Wrightwood (pour plus d’informations sur les zeros et les neros, vous pouvez consulter la page dédiée à ce sujet).
Une tempête de neige à la mi-mai aux portes de la Sierra avait fait craindre une modification brutale des conditions de passage, mais il s’agissait en fait d’un évènement isolé et sans conséquences durables sur l’enneigement en altitude.
J’ai donc pu quitter Kennedy Meadows le 11 juin vers 13h, c’est à dire que je me suis reposé une journée complète plus deux grosses demi-journées. Je n’ai rencontré la neige que sur les passages de cols, comme prévu.

Quand prévoir d'arriver au Canada

Tout comme on a cherché à éviter la neige dans la Sierra, on cherchera à l’éviter dans les Cascade Mountains. Pour cela il faut prévoir de terminer avant la fin du mois de septembre. Certaines années la neige ne vient pas avant la mi-octobre, mais il arrive aussi que de fortes tempêtes arrivent dès le début de l’automne. En 2018 il a neigé légèrement dès le 20 septembre. Pas assez pour arrêter la progression des marcheur(euse)s cette année là, mais parfois ce sont plusieurs dizaines de centimètres qui tombent en une nuit sur la chaine des cascades, et alors il n’y a qu’une solution: appeler les secours…

Fermer le menu